La mission de l’organisme

Le Prif, acteur clé de la prévention des retraités

Dans une dynamique de développement de la prévention impulsée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’Europe, les pouvoirs publics et les acteurs institutionnels s’organisent.

Leur objectif : continuer de faire croître l’espérance de vie en bonne santé de la population. C’est pour répondre à cet enjeu que le Prif – Prévention retraite Île-de-France – a été créé en 2011 sous l’impulsion des 3 caisses de retraite majeures du régime de sécurité sociale, la Cnav en île-de-France, la MSA en île-de-France et les caisses franciliennes du RSI.

  • Le Prif a pour mission de créer, de coordonner, de développer et de financer des actions de prévention santé à l’attention des personnes retraitées en Île-de-France.
  • Par le statut de ses membres fondateurs, la mission du Prif lui confère des valeurs spécifiques. Parmi elles : une mission de service public, un égal accès à ses actions pour l’ensemble des retraités, le développement du lien social de proximité.
  • Un travail de déploiement et de structuration de l’offre est réalisé en étroite collaboration avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France.
  • L’organisme adopte la définition de la santé issue de la Charte d’Ottawa (OMS, 1986) et diffuse une culture et des actions de prévention globales, multifactorielles et positives.
  • Les actions de prévention mises en œuvre par le Prif font partie d’une démarche de prévention primaire : elles visent à diminuer ou ralentir l’incidence de maladie ou d’altérations physiques, psychologiques ou sociales et notamment celles liées à l’avancée en âge, au moment de la retraite.
  • Étant donné les actions déployées en prévention primaire, le Prif s’adresse naturellement à des personnes « autonomes », en amont de pathologies déclarées et cherchant à les sensibiliser sur leur propre rôle dans l’évolution de leur capital santé.

À partir de cette mission principale, trois autres missions se déclinent :

Développer l’expertise et l’ingénierie en prévention de manière partagée avec l’ensemble des acteurs engagés dans la démarche ;

Faire évoluer le regard porté sur le public retraité : tant de la part du grand public ou des acteurs professionnels que des retraités eux-mêmes, en renforçant leur rôle social, leur confiance en eux et leur estime de soi.

Depuis 2012, le Prif propose à ses partenaires locaux ou institutionnels la mise en place d’un Parcours prévention qui a pour optique principale d’améliorer ou de renforcer la qualité de vie des retraités. Celui-ci s’articule autour de cinq axes du « bien vivre la retraite » et de la prévention pour le maintien de l’autonomie : un axe transversal et quatre axes thématiques,
– le développement du lien social de proximité est l’axe transversal de l’offre de service du Parcours prévention,
– la santé-forme et l’alimentation
– la mémoire et de manière plus globale, les fonctions cognitives,
– l’activité physique,
– le logement,